Ahmed El Hariri, secrétaire général du Mouvement du Futur, Dirk Kunze, le directeur du bureau de Beyrouth de la FNF, Michel Moawad, membre du parlement libanais et directeur exécutif de la Fondation René Moawad (RMF), Dr. Werner Hoyer, président de la Banque européenne d’investissement (BEI) et Karl Sharro, satiriste politique.
Ahmed El Hariri, secrétaire général du Mouvement du Futur, Dirk Kunze, le directeur du bureau de Beyrouth de la FNF, Michel Moawad, membre du parlement libanais et directeur exécutif de la Fondation René Moawad (RMF), Dr. Werner Hoyer, président de la Banque européenne d’investissement (BEI) et Karl Sharro, satiriste politique.

La Friedrich Naumann Foundation for Freedom (FNF) au Liban et en Syrie a tenu le dernier des débats de sa série « Alphabet Libéral » qui en est maintenant à la lettre « K », hier mardi 25 juin à Garage 664, bureau de l’organisation à Beyrouth, en présence de l’ambassadeur d’Allemagne Dr. Georg Birgelen. 

Conformément à la tradition de ces débats, des intervenants de haut-niveau ont exprimé leurs points de vue sur le thème choisi « Khalas » (qui se traduit de l’arabe vers le français par « Assez ») … Quel avenir pour la région MENA? 

Parmi les principaux intervenants, Dr. Werner Hoyer, président de la Banque européenne d’investissement (BEI) venu au Liban spécialement pour cette occasion sur invitation de la FNF. 

Dans son intervention, Dr. Hoyer a souligné le rôle primordial joué par les organisations internationales au Moyen-Orient telles que la Friedrich Naumann Foundation et l’importance des relations personnelles pour faire avancer les projets. «La Banque européenne d’investissement – la banque de l’Union européenne – s’engage à soutenir la résilience économique du Liban», a-t- il souligné. «Nous sommes en train d’accroître considérablement nos activités de financement de projets dans les secteurs publics et privés dans le pays, et nous sommes prêts à soutenir la mise en œuvre du Plan d’investissement en capital.»

Michel Moawad, membre du parlement libanais et directeur exécutif de la Fondation René Moawad (RMF) a aussi fait une intervention dans laquelle il a presente son expérience dans le secteur du développement avec la RMF et les institutions internationales telles que la FNF.  

La discussion, très animée, fut modérée par Karl Sharro, l’architecte libano-iraquien basé à Londres qui a fait une seconde carrière réussie en tant qu’auteur et satiriste politique à travers son blog extrêmement populaire Karl reMarks. 

Les intervenants ont exploré l’impact que les conflits et l’instabilité politique continuent de laisser sur la région du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord (MENA). Le nombre élevé de facteurs en jeu qui varient entre tensions religieuses et ethniques, rivalités locales, guerres par procuration et guerres civiles et lutte pour des ressources très prisées furent parmi les questions examinées. Aussi les intervenants ont discuté de la relation de longue date entre l’Europe et la région et du rôle réservé aux institutions internationales telles que la FNF, qui est celui de façonner le paysage géopolitique. 

L’événement était aussi essentiellement une opportunité pour les invités de dire au revoir à Dirk Kunze, le directeur sortant du bureau de Beyrouth de la FNF alors qu’il se prépare à assumer le rôle de directeur régional de la FNF dans la région MENA. 

Prenant la parole dans un discours d’adieu plein d’émotion, Kunze a ramené la conversation à ce que l’avenir réserve à la région sous la bannière de « Innovation et changement : Rencontrons la région MENA ! ». Il a également abordé le rôle que le Liban continue de jouer en tant que facilitateur important dans la région. « Je voudrais dire merci au Liban – Mon Liban, un véritable catalyseur – et en même temps, Salut à la région MENA », a-t-il dit avec affection. En outre, Kunze a présenté une nouvelle et intéressante initiative que la FNF lancera très bientôt. 

Ahmed El Hariri, secrétaire général du Mouvement du Futur, a salué dans son discours le travail de la Friedrich Naumann Foundation au Liban et en particulier les efforts du directeur Dirk Kunze, et lui a souhaité une bonne continuation dans ses nouvelles fonctions.

A propos de la Friedrich Naumann Foundation 

La Friedrich Naumann Foundation (FNF) est une plateforme créative dédiée à l’innovation dans le but de promouvoir les valeurs et les objectifs du libéralisme dans le monde. Depuis sa création et jusqu’à présent, la FNF n’a cessé de croitre et est devenue une ONG qui opère dans le monde entier. En Avril 2007, le nom de la Fondation a été prolongé par «pour la Liberté» pour mettre en valeur le concept de «promotion de la liberté » dans le monde. Aujourd’hui, le label «pour la Liberté» est largement associé à des projets réussis. 

La FNF promeut la pensée libérale et les politiques libérales en coopération avec ses partenaires locaux à travers des activités d’éducation civique, de dialogue politique international et de conseils politiques. Les activités d’éducation civique de la FNF comprennent des séminaires, des conférences, des hackathons et des forums et des publications d’innovation visant à promouvoir les valeurs et les politiques libérales, à autonomiser les entrepreneurs et à impliquer les citoyens pour qu’ils exercent leurs droits à la participation politique. 

Le siège se situe dans la ville de Potsdam et possède des bureaux partout en Allemagne ainsi que dans plus de 60 pays dans le monde.

Facebook/YouTube: FNF Lebanon and Syria

Instagram/Twitter: @FNFLebanon

https://beirut.fnst.org

Contact Médias

MIRROS Communication and Media Relations

Joumana Rizk joumana@mirrosme.com

Karine Jabaji karine@mirrosme.com

+9611497494

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

1 COMMENTAIRE

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.