Quand un membre de la Sécurité de l’aéroport fume. Crédit Photo Naji Abboud

Rentrée en vigueur le 3 septembre 2012, la loi antitabac adoptée par le gouvernement libanais n’en fini pas des polémiques. Après que les restaurateurs aient annoncé leur boycott de l’interdiction faite de fumer dans les lieux publics, les nouveaux contrevenants ne sont autre que ceux charger de faire respecter cette dernière, à savoir les Forces de Sécurité en charge de l’Aéroport International de Beyrouth, pris en flagrant délit par Naji Abboud, tout juste hier.

Ce dernier, ayant choisi la mobilisation citoyenne au travers des réseaux sociaux, et notamment de Facebook, a demandé de faire circuler le cliché en question afin d’obtenir que sanctions soient prises à l’encontre de ces nouveaux contrevenants.

Aux dernières nouvelles,Naji Abboud a indiqué que la personne responsable du délit fait actuellement l’objet de mesures disciplinaires et déclare par conséquent avoir foi dans le système. Il appelle également à ce que les photographies démontrant les infractions puissent circuler non pas pour la critique mais également pour améliorer la situation actuelle au Pays des Cèdres.

Libnanews

1 COMMENTAIRE

  1. Quel courage Naji, surtout que l’on sait Ô combien les forces de sécurités haïssent les appareils photos, les photographes, et les journalistes. Et qu’entre Tabac et Passage à Tabac, il n’y a souvent pour eux qu’un pas vite franchi (26 nov 2013).

Comments are closed.