Le ministre de l’Industrie George Boushekian a pris une décision de “fermer les usines alimentaires sans licence”, considérant que celles-ci agissent en contraventions avec l’intérêt sanitaire et la sécurité publique.

Il s’agit notamment des usines produisant des des denrées alimentaires non autorisées légalement, invitant leurs propriétaires à régulariser leur situation.

Cette information intervient alors que le Liban a été frappé, depuis quelques années, par des scandales dans le secteur de l’industrie alimentaire, entre empoisonnement alimentaire ou encore pollution des nappes phréatiques.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.