Liban: Nouvel échec des négociations pour libérer les soldats aux mains d’Al Nosra

4

Les négociations avec le groupe Al Nosra portant sur la libération de 16 otages – des militaires et membres des forces de sécurité libanais capturés suite à la prise de la ville d’Aarsal dans la Békaa Est en août 2014 – ont échoué, alors qu’elles avaient démarré sous les meilleures auspices, notamment avec l’arrivée de camions et d’ambulances de l’Armée Libanaise. Le Premier Ministre Tamam Salam avait également annoncé l’annulation de son déplacement prévu à Paris à l’occasion de la conférence COP21 en raison des derniers développements et de l’imminence de leur libération.

La soudaine facilité dans l’avancée des négociations aurait été facilitée par la présence d’un intermédiaire Qatari sur place hier. Ce dernier et les membres de la partie libanaise sont désormais de retour à Beyrouth. Cependant, certaines sources libanaises indiquent que le processus de discussion avec les rebelles syriens se poursuit en dépit de ce report, alors que le groupe Al Nosra accuse les autorités libanaises de ne pas avoir honoré ses promesses d’aide aux réfugiés syriens se trouvant dans le maquis d’Aarsal. Ces lieux sont actuellement aux mains de ces derniers et du groupe terroriste Daech. Des sources proches de Beyrouth indiquent ne pas être en mesure de s’y rendre en raison de cette présence.

Par ailleurs, d’autres informations font également état de nouvelles demandes des groupes syriens, portant notamment sur l’évacuation de blessés et de personnels de la localité de Zabadani en Syrie vers la Turquie via l’Aéroport International de Beyrouth.

Le directeur général de la Sureté en charge des négociations, Abbas Ibrahim, a cependant indiqué que les négociations se poursuivent en dépit de ce nouvel échec et appelé les médias à la retenue et à ne pas spéculer sur le dossier.

Pour rappel, 16 militaires libanais sont actuellement détenus par Al Nosra, alors que 4 seraient entre les mains de Daech depuis aout 2014, quand les 2 groupes terroristes se sont brièvement emparés du village d’Aarsal dans la Békaa Est. 19 soldats libanais sont décédés dans les opérations qui ont permis à l’armée libanaise de reprendre le contrôle de la localité alors que le maquis situé à proximité immédiate de la frontière avec la Syrie reste pour l’heure sous leurs contrôles. Les 2 groupes rebelles avaient alors pris 35 soldats libanais dont 7 ont été depuis libérés par Al Nosra et 2 exécutés par Daech.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.