Des sources sécuritaires ont indiqué au quotidien libanais anglophone que des militants islamistes seraient retournées de Syrie au camp palestinien d’Ein Helwé dans la banlieue de Saïda au Sud Liban.

Selon l’article, 2 militants islamistes auraient notamment été identifiés. l s’agirait de Malik Agha, déjà arrêté lors des incidents d’Abra entre Armée Libanaise et militants du Prédicateur Salafiste Ahmad Assir. Ces incidents avaient fait une dizaine de morts au sein de l’institution militaire libanaise. Malik Agha avait ensuite été libéré alors qu’une deuxième affaire pour actes terrorisme le concernant avait amené la Justice à rouvrir un dossier contre lui. Il s’était d’abord réfugié dans le camp palestinien d’Ein Helmé pour ensuite partir à une date inconnue vers la province syrienne d’Idlib tenue par les rebelles.

Une deuxième personne aurait été également identifée par les forces de sécurité libanaise. Il s’agirait de Khaled Safadi. Ce dernier appartiendrait au groupuscule terroriste extrémiste palestinien Bilal Badr qui est à l’origine de nombreux incidents dans le camp palestinien d’Ein Helwé. Il serait également revenu de la même province d’Idleb.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.