Liban: Vers la mise en place d’une nouvelle politique de transport

254
2 minutes à lire

Le Président de la Commission Parlementaire en charge des Travaux Publics, le député Mohammed Qabbani a révélé la semaine dernière un plan de route visant à la mise en place de nouvelles infrastructures.

Selon le communiqué publié, cette nouvelle politique vise à dévorer les infrastructures des transports publics suite à l’adoption d’un nouveau code de la route. Il s’agit donc, toujours selon le communiqué, d’une nouvelle étape dans la sécurisation de ces transports en coopération avec la Banque Mondiale et les administrations concernées, le Ministère de l’Intérieur, les Forces de Sécurité Intérieures qui se verrait renforcée par la mise en place d’une unité spécialisée et la Municipalité de Beyrouth.

Parmi les nouvelles mesures annoncées, la mise en place d’un système de transport et de transit rapide par autobus, le BRT. Ce dernier sera mis en place dans les 3 ans qui viennent pour un coût estimé de 200 millions de dollars, une somme déjà inscrite au budget des services concernés.

D’autres mesures concerneront les transports privés. Un renforcement de la législation concernant les véhicules des Taxis serait ainsi à l’ordre du jour puisque de nombreux taxis possèderaient de fausses licences. Il leur sera désormais nécessaire d’obtenir des papiers d’enregistrement et une licence légale.

Une série d’amélioration des infrastructures existantes est également à l’ordre du jour, dont l’élargissement des routes, la mise en place de trottoirs.

Cette annonce intervient alors que les autorités libanaises ont finalement adopté la mise en place de la très attendue amélioration des infrastructures routières au Nord de la Capitale Libanaise, Beyrouth, jusqu’à Jounieh. Alors que le plan initial avait été discuté en 2006, il avait été ensuite gelé en attendant la mise en disposition de fonds destinés aux nécessaires expropriations. Le Gouvernement a depuis libéré 40 millions de dollars, le reste des fonds destinés aux travaux seront également fournis par la Banque Mondiale.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français