Une manifestation a actuellement lieu à Jounieh, à 40 kilomètres de la capitale Beyrouth devant le Sérail de la ville. Les manifestants demandent la libération d’un activiste Michel Chamoun, qui a été convoqué par les forces de l’ordre suite à la publication d’une vidéo s’en prenant au président de la république, le Général Michel Aoun.

Cette manifestation fait suite à une autre manifestation déjà hier devant le tribunal de Beyrouth, quand une activiste, Pascale Tarraf avait été convoquée pour des motifs similaires par l’agence de la Sûreté de l’Etat.

Les protestataires entendent dénoncer les lois criminalisant les propos insultant la Présidence de la République, estimant qu’elles contreviennent à la liberté d’expression.

Ces lois permettent l’emprisonnement pour une durée allant jusqu’à 2 ans les personnes qui seraient les auteurs de propos diffamatoires contre le chef de l’état, notamment sur les réseaux sociaux.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.