A vous mme Nadine Moussa

« L’expérience ne se trompe jamais, c’est votre jugement seul qui s’égare en se promettant des résultats qui ne découlent pas directement de votre expérimentation.  » Léonard De Vinci.

Depuis le temps que faire de la politique à la libanaise veut dire d’abord, faire pour soi et les siens de bonnes affaires, une majorité de politiciens impose un rythme sans pareil de flagrantes incohérences qui peinent à convaincre tant de personnes. Néanmoins, des responsables politiques s’accordent encore la permission de stagner faute d’agir avec les meilleures dispositions! Il semblerait pour certains députés de la nation que la décence vis à vis du devoir de citoyenneté n’existe qu’un moment: Lors des élections parlementaires. Le débordement des comportements et des abstinences de toutes parts liés à l’échéance présidentielle du 25 mai, éveilleraient-ils les consciences? Les citoyens pourraient-ils ne plus constamment subir le non respect de leurs droits constitutionnels et vraiment réagir? « Au cas où vous n’êtes pas d’accord, tant pis pour vous.

On est là pour rester et vous représenter comme on le souhaite .. » Celà voudrait-il dire de la part d’un de nos élus, qu’on recevrait peu ou pas d’écoute attentive, de rares égards pour des échanges fructueux mais néanmoins la constance des politiques indigestes? Se distingueraient-elles par le « raffinement » du répétitif verbal et l’isolement d’un discours par rapport à un autre? Ne serait-il taillé qu’à la mesure du personnage, de ses cogitations et des interprétations nouées aux divers contextes? Ils se chargent tristement de nous indiquer à leurs temps; le sort de nos litiges, le mot final pour chaque échéance. Le processus nécessaire aux négociations entre les membres de la famille libanaise semble avoir perdu ses engagements à gérer le pire entre ses composantes. Les grandes puissances possèdent des intérêts stratégiques considérables au Moyen Orient. Le recours « indispensable » à leurs « services » maintiendrait une stabilité intérieure provisoire, exposée aux risques d’éventuels changements et de secousses. 

Madame, nous avons lu, écouté votre projet national et vos échanges avec la presse. Nousestimons vos réflexions. Les anciens et les nouveaux adhérents à une véritable citoyenneté, définie par un débat continu et des actes, ont choisi d’écouter votre pensée; calme, pertinente, décidée et transparente. Ainsi, quoi de plus simple et de plus respectueux pour les intelligences que votre proposition suivante: Celle d’exposer au cours d’un débat ouvert entre les candidats, la logique et la défense de leurs convictions face au public? Quoi de plus dynamique au nom de la diversité des tendances partisanes que la voie d’une considération critique? Vous transmettez un espoir tangible pour sauver le Liban du chaos des politiciens. Votre choix différent est bienveillant. La mise en ordre des priorités par la société civile et pour un fonctionnement crédible de l’Etat, favoriserait l’initiation aux droits et aux obligations de tous. L’identité libanaise est déchirée par des valeurs contraires. Elles minent sa liberté, l’indépendance de ses appartenances multiples, la richesse de ses cultures et de ses religions. Elles encombrent la trajectoire de la civilité vers la paix! Vous portez cette grande urgence: Celle d’une refonte de la République par et pour une mentalité courageuse, nouvelle, ouverte,

autonome et promotrice d’un message exceptionnel de coexistence!
Bien à vous.

Joe Acoury.

The following two tabs change content below.
Psychothérapeute Spécialisé en gestalt thérapie, Consultant et Formateur.

Derniers articles parJoe Acoury (voir tous)