Depuis Montréal, Nicole Abdul-Massih nous avait envoyé ce texte, cette indignation, suite à l’attentat qui a coûté la vie au jeune député Pierre Gemayel :

Combien de martyrs le Liban doit payer

Au nom de la Souveraineté ?

Combien de larmes les familles doivent verser

Au nom de la Vérité ?

Combien d’années les libanais doivent sacrifier

Au nom de la Liberté ?

Mon Dieu, pourquoi est il si difficile de parler

Sans s’agresser ?

Pourquoi est-il impossible de discuter

Au lieu de s’entre-tuer ?

Nos jeunes partent les uns après les autres

Les uns en martyr, les autres en immigrant!

Pour se comprendre il faut se ressembler

Mais pour s’aimer il faut être un peu différent

Et pour vivre ensemble il faut nous accepter !

Nous accepter par nos différents

Nous accepter par les choses qui nous unissent.

Et ce qui nous unis aujourd’hui est le LIBAN

Ne le perdons pas, ne le brûlons pas !

Sans lui nous ne sommes plus rien.

Par Nicole Abdul-Massih