La Chef de la Délégation de l’Union européenne au Liban, l’Ambassadeur Angelina Eichhorst, a visité aujourd’hui la prison de Roumieh.

L’Ambassadeur Eichhorst a rencontré le Général Elias Saadeh, Commandant de la Gendarmerie, le Général Antoine Zikra, directeur de la prison de Roumieh, et des représentants des Forces de sécurité intérieure (FSI) et du Ministère de l’Intérieur, afin de discuter de la situation sécuritaire dans la prison, de l’action des FSI au sein de l’établissement ainsi que des conditions de détention et du respect des droits des détenus. Les discussions ont souligné l’importance de la prévention de la récidive et de la réintégration. L’Ambassadeur Eichhorst a également eu un échange avec des prisonniers qui ont présenté les activités qu’ils mènent dans les ateliers de la prison. L’Ambassadeur Eichhorst a été rejointe au cours de la visite par le Directeur général du Ministère de la Justice, la Juge Maysam Noueiri, et par le juge Raja Abi Nader.

A l’issue de sa visite, l’Ambassadeur Eichhorst a déclaré : « Je tiens à remercier les autorités libanaises pour avoir facilité cette visite et pour m’avoir exposé la situation dans la prison de Roumieh. Les défis sont énormes. Avec 60% de prévenus en détention provisoire, il est important d’accélérer la procédure judiciaire. En même temps, la surpopulation des prisons nécessite une solution pragmatique. Par conséquent, je tiens à féliciter le Gouvernement libanais pour son intention de construire de nouvelles prisons conformes aux standards internationaux de détention. En même temps, nous encourageons les autorités à finaliser le transfert de la responsabilité de la gestion des prisons du Ministère de l’Intérieur vers le Ministère de la Justice. La lutte contre l’extrémisme violent exige de donner la priorité à une amélioration des conditions carcérales. »

L’Ambassadeur Eichhorst a ajouté: « Cette visite nous permet de mieux apprécier les efforts déployés par l’administration pénitentiaire pour améliorer les conditions en prison. Au cours des dernières années, l’Union européenne a fourni une aide substantielle à l’administration des prisons, au Ministère de l’Intérieur et au Ministère de la Justice, dans le cadre de nos efforts de lutte contre le terrorisme. En complément à notre appui aux autorités libanaises, l’UE poursuit son soutien aux organisations qui contribuent à améliorer les conditions de détention et à fournir des services sociaux aux femmes détenues, ainsi que l’assistance psychosociale aux détenus malades mentaux et aux personnes condamnées à perpétuité.

L’Ambassadeur a conclu : « En outre, l’UE vient d’approuver une nouvelle intervention de 1,2 millions d’euros visant à améliorer les conditions médicales et sanitaires ainsi que l’infrastructure dans les prisons de Roumieh et de Kobbeh. Dans ce contexte, nous allons fournir de l’équipement médical et sanitaire pour les deux prisons, aider à former le personnel médical des prisons et appuyer la restructuration de l’unité médico-légale au sein du Ministère de la Justice ».

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.