Les autorités libanaises ont procédé à l’arrestation du fils de Georges Rachid, désigné comme étant à l’origine de l’explosion qui a fait plus de 22 morts et plus de 79 blessés selon le dernier bilan disponible. Par ailleurs des manifestants ont incendié la maison de celui-ci en représailles.

Certaines sources accusent son fils, désigné par le communiqué de l’Armée Libanaise par ses initiales A.R, d’avoir entraîné l’explosion suite d’une citerne de 60 000 Litres de carburant après que les habitants des alentours aient désigné les lieux à l’Armée Libanaise comme étant un lieu illégal de stockage à destination de la Syrie. Plusieurs centaines de personnes se trouvaient alors sur place afin de bénéficier d’essence gratuitement distribuée.

Certaines sources indiquent qu’il aurait tiré dans la citerne et d’autres sources l’accusent de l’avoir incendié à l’aide d’une cigarette.

Il aurait alors agi après le départ des unités de l’Armée Libanaise précédemment sur place.

Cette tragédie intervient alors que le Liban traverse actuellement une période critique avec des pénuries d’essence qui menacent les secteurs essentiels du Pays. Outre les transports, les générateurs de quartiers, ceux des hôpitaux, la production de pain est ainsi menacée par l’arrêt, sur décision unilatérale du gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé, des subventions accordées à ce secteurs.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն