La 1ère session extraordinaire du Conseil intergouvernemental du PHI de l’UNESCO se tenant le 28 novembre 2019 à Paris, s’est couronnée par l’élection du Docteur Fadi Georges Comair Président du Programme Hydrologique Intergouvernemental (PHI).

Les membres du bureau et le conseil ont choisi le Liban en la personne du Directeur Général des Ressources Hydrauliques et Électriques, le Docteur Comair, pour reprendre le flambeau à S.E.M. le Président Thiernot Hamet Baba Ly représentant le Sénégal.

Ont participé à cette session :

  • Monsieur Thierno Hamet Baba Ly, Président sortant du programme PHI,
  • Monsieur Youssef Filali-Meknass, Directeur de Division des sciences de l’eau et Secrétaire du PHI,
  • S.E. Mme Sahar Baassiri, Ambassadrice du Liban à l’UNESCO.

Le Docteur Fadi Comair a présidé la séance dont l’agenda incluait la « Stratégie PHI sur la période 2020-2029 » qui reprendra les enjeux importants de la sécurité de l’eau, l’hydrodiplomatie, la pollution, le changement climatique…

Il a également supervisé l’élection de cinq vice-présidents pour les cinq sous-régions du Bureau et le rapporteur du 24ème Conseil intergouvernemental.

L’élection de Fadi Comair en tant que Président du Programme Hydrologique Intergouvernemental (PHI) de l’UNESCO permet au Pays du Cèdre une fois de plus de se repositionner sur la scène internationale concernant les questions liées au développement durable et au bien-être humain.

Il est bon de rappeler que le Programme PHI est le seul programme intergouvernemental du système des Nations Unies consacré à la recherche dans le domaine de l’eau, à la gestion des ressources hydrauliques, ainsi qu’à l’éducation et au renforcement des capacités.

Ce programme, adapté aux besoins des États membres, est mis en œuvre par phases, ce qui lui permet d’évoluer en fonction des nécessités d’un monde en pleine mutation. Le PHI de l’UNESCO fondé en 1975 et mis en œuvre par séquences programmatiques ou phases de six ans, entre dans sa huitième phase (PHI-VIII) pendant la période 2014-2021.

Le Liban est désormais mis en lumière dans la plus haute instance hydrologique mondiale et devra à ce titre préparer la stratégie de l’Eau au sein de l’UNESCO parmi d’autres responsabilités.

Ayant déjà conduit les stratégies Libanaise l’Eau et Méditerranéenne au sein de l’UPM, le Docteur Comair va désormais développer la Stratégie Mondiale de l’Eau au sein de l’UNESCO.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.