Liban: 18 ministres et des noms qui circulent déjà

2 minutes à lire

Le quotidien arabophone libanais Al-Joumhouria a fait état dans son édition de ce mardi, d’un accord entre principaux partis politiques concernant la composition du prochain gouvernement du Premier Ministre désigné Hassan Diab.

Ce dernier serait composé de 18 ministères également répartis entre communautés chrétienne et musulmane.

Parmi les 9 ministères attribués à la communauté chrétiennes, 4 le seront aux maronites, 3 orthodoxes, un catholique et un arménien seront également présents. Les noms de Demianos Kattar comme ministre maronite et de Wadih al-Absi pour la communauté orthodoxe sont également évoqués.

Concernant les ministres chiites au nombre de 4, Abdul Halim Fadlallah et Aliaa al-Moqdar sont évoqués comme étant le prochain ministre des Finances, remplaçant ainsi Ali Hassan Khalil. Le nom de Ghazi Wazni, un expert en économie, circule également pour le ministère des finances. On ignore pour l’heure quels seront les postes attribués à chacun.

Le principal écueil étant de trouver des personnalités sunnites qui acceptent de participer au gouvernement Diab I en dépit de l’opposition de Dar el Fatwa. Parmi les noms qui circulent actuellement ceux de Tarek Majzoub, d’Abdulrahman al-Bizri, d’Othman Sultan pour le ministère des Télécommunications, du général de brigade à la retraite Basem Khaled ou le brigadier de marine à la retraite Hosni Daher au ministère de l’Intérieur.

Enfin Ghassan al-Aridi pourrait représenter la communauté druze.

Par ailleurs des sources proches du Premier Ministre désigné ont indiqué que le gouvernement à venir devrait être considéré comme purement technocrate après un accord avec le Hezbollah et le mouvement Amal. 5 à 7 femmes seraient ainsi présentes. Ziad Baroud devrait devenir, selon ces sources, ministre de la Justice. Quant à Demianos Kattar, il pourrait succéder à Gébran Bassil au Ministère des Affaires Etrangères.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.