Après Beyrouth, la capitale, d’autres municipalités envisagent le recours aux incinérateurs pour régler le problème des ordures. Il s’agit notamment du cas de la municipalité de Jdeideh.

Il s’agirait, selon les responsables de la municipalité, de régler le problème des ordures résiduelles du programme de recyclage entrepris depuis cinq ans et d’arrêter l’envoi de ces déchets vers la localité de Zahlé comme cela était le cas jusqu’à présent.

Une entreprise locale EnergEco aurait déjà été mandatée pour conduire ce projet. Une société qui lui est apparentée a déjà œuvré dans la mise en place de projets identiques, notamment avec une unité de recyclage de cartons et de papier et un incinérateur. Selon les informations disponibles, cet incinérateur est utilisé pour les déchets plastiques non recyclables et également pour les ordures en provenance des municipalités alentours

Cette annonce a provoqué la mobilisation des activistes qui luttent contre la mise en place de telles structures et intervient également alors que le parlement libanais a adopté un projet de loi, la semaine dernière, permettant l’utilisation d’incinérateur dans le cadre de la stratégie de gestion des déchets. Ce plan vise notamment à lutter contre les décharges illégales et l’incinération illégale de ces dernières. Ces 2 facteurs sont accusés d’être à l’origine de nombreux problèmes de santé selon un rapport de Human Watch Watch.

Lire également:

De manière concomitante, la municipalité de Beyrouth envisage la construction de plusieurs unités d’incinération, dans une première phase pour traiter 850 tonnes quotidiennement, soit plus de la totalité des déchets produits pour la capitale.

Cette annonce a provoqué une vive polémique, ce plan semblant ne pas considérer une approche plus pratique de la gestion des déchets comme par exemple le recours au recyclage  des matières organiques en compos. Elle ne semble également pas considérer le fait que les déchets métalliques ou le verre ne puisse normalement être inclus dans les déchets incinérées.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.