La masse monétaire en circulation aurait augmenté de 147% sur les 10 premiers mois de 2020, indique la Banque du Liban, cela en dépit des mesures prises par la banque centrale afin d’absorber les liquidités présentes sur le marché et ainsi tenter de contrôler l’inflation.

2 118 000 milliards de livres libanaises seraient ainsi actuellement en circulation, bien au-delà des 1 368 000 milliards de livres en janvier 2020.

Cette augmentation est considérée comme l’une des principales causes aujourd’hui à la détérioration de la valeur de la livre libanaise face au dollar, avec les propos de certaines personnes visant la Banque du Liban, accusant celle-ci d’avoir « fait tourner la planche à billet » au lieu de tenter de contrôler la chute de la livre. Pour sa part, la BdL se défend, indiquant devoir tout de même fournir suffisamment de billets notamment pour payer les fonctionnaires et les autres employés des administrations publiques.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.