Le ministère des finances a indiqué que les déficits publics ont été réduits de 31,89% à 21,93% pour les 9 premiers mois de l’année 2014 par rapport à la période comparable de 2013, selon les dernières statistiques publiées, en raison d’une augmentation des revenus publics.

Bémol à cette amélioration, les dépenses publiques ont poursuivi leur hausse, s’établissant désormais à 10520 billiards de Livres Libanaises, soit 7,79% de hausse par rapport à la période comparable de 2013. Les revenus de l’état n’ont augmenté que de 5,65% durant la même période. L’amélioration du déficit est surtout lié à une diminution du cout de la dette publique accompagnée à une diminution également des subventions liées à l’EDL.

Le ministre des finances, Ali Hassan Khalil a d’ailleurs estimé s’attendre à une poursuite de cette baisse en raison de la diminution des prix du pétrole, l’un des principaux postes de dépense des finances publiques étant liée aux subventions à la production d’électricité de l’EDL.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Expert économique, François el Bacha est l'un des membres fondateurs de Libnanews.com. Il a notamment travaillé pour des projets multiples, allant du secteur bancaire aux problèmes socio-économiques et plus spécifiquement en terme de diversité au sein des entreprises.