Samir Franjieh
Samir Franjieh

Samir Franjieh, ancien député de Zghorta au Nord Liban, est décédé ce mardi 11 mars des suites d’une longue maladie.

Né en 1945 à Zghorta, Samir Franjieh était le fils Hamid Kabalan Franjieh, un des pères de l’Indépendance du Liban, et le neveu de l’ancien président de la République Sleiman Franjieh, Sleiman Franjieh étant son cousin.

Journaliste considéré comme étant un membre à gauche de l’échiquier politique local, Samir Franjieh appartiendra avant la guerre à l’Organisation de l’Action communiste au Liban avant de rejoindre le Mouvement national en 1975. A l’issue du conflit fratricide et notamment des évènements douloureux comme l’assassinat de Tony Franjieh et de sa famille, il sera convaincu que seule la recherche du dialogue des différentes composantes libanaise pourra amener à la Paix

Il se fera connaitre des nouvelles générations post-guerre en étant l’un des principaux adversaires de l’ancien Président Emile Lahoud et de la présence syrienne au Liban. Son alliance avec l’ancien premier ministre Rafic Hariri et le député druze Walid Jourmblatt le conduira naturellement au rassemblement de Qornet Shewan puis de l’alliance dite du 14 Mars dont il deviendra l’un des membres dirigeants. Il sera également l’auteur du manifeste de Beyrouth que de nombreux intellectuels locaux signeront pour demander le retrait des troupes syriennes.

Samir Franjieh sera élu député de Zghorta en 2005 avant d’être exclu de la liste des candidats de l’alliance du 14 Mars lors des élections de 2009, peut-être à sa demande.

Samir Franjieh sera élevé au rang de commandeur de la Légion d’Honneur par la France en octobre 2016.