Moins d'une minute de lecture

L’ex-premier ministre et député actuel Najib Mikati, dans une conférence de presse cet après-midi, s’est déclaré surpris quant au timing de la décision de la Juge Ghada Aoun à intenter un procès contre lui, expliquant que cette démarche est un message politique de la présidence à son encontre.

Rappelant qu’il est, ainsi que son frère, dans le monde des affaires bien avant de faire de la politique, Mikati a dit être à la disposition des autorités judiciaires, soulignant qu’il ne se cachera pas derrière son immunité parlementaire et qu’il est même prêt à retirer son secret bancaire.

S’adressant à Aoun, il a précisé qu’il n’a pas voté pour lui parce qu’il savait qu’il n’allait pas unir les Libanais. Il a conclu en disant qu’il a fini par les unir contre lui, et qu’il suffit de voir les slogans scandés dans les rues pour comprendre ceci.

Ce matin, la juge Ghada Aoun, avait lancé une procédure judiciaire contre Najib Mikati, son fils Maher, son frère Taha Mikati, ainsi que la banque Audi, les accusant d’enrichissement illicite et d’avoir obtenu des prêts de logement soutenus.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.