Nicolas Chammas met en garde contre des nouvelles taxes préparées en secret

4

Le Président de l’Association des Commerçants de Beyrouth et le Secrétaire Général de l’Organisation économique Libanaise, Nicolas Chammas, a mis en garde contre l’adoption de nouvelles taxes que préparerait en secret le gouvernement, qui examine actuellement le budget 2020.

Ces dernières, selon l’homme d’affaire qui a fait ces déclarations au journal Al Joumhouria, pourrait encore aggraver la crise économique à laquelle le Liban est confronté et affecter tant le secteur privé, désormais menacé de liquidation par la politique gouvernementale selon lui, que la population libanaise dans son ensemble.

Nicolas Chammas appelle par conséquent le gouvernement à l’adoption d’un programme réaliste face à cette crise, abordant par ailleurs la crise du dollar au sein de l’économie locale.

Fournir des devises libellées dollar aux secteurs de base tels que le carburant, la farine et les médicaments est nécessaire, mais ce n’est pas une solution mais une gestion de crise, ou une atténuation de la réalité à laquelle nous somme confrontés.

À ce sujet, il a estimé que la crise actuelle est financière et que le budget public et l’endettement qui en résulte amènent tous 2, le Liban à la faillite, accusant l’augmentation des barèmes de la grille des salaires à avoir été l’un des facteurs prépondérants:

Le Liban avait commis un “péché historique” contre le Trésor et la société libanais en utilisant un barème “aléatoire”, approuvé au mauvais moment, avec une estimation erronée de ses conséquences.

Nicolas Chammas a cependant conclu qu’il existe des solutions possibles, à condition d’un consensus politique et d’une politique de réduction massive du déficit public.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.