Copyright pour les photos Photo: Vincent Heneine, copyright Pixelle Photo
Copyright pour les photos Photo: Vincent Heneine, copyright Pixelle Photo

Né en 1987 à Beyrouth, Vincent Heneine est un acteur et réalisateur Franco Libanais.

Après une solide formation d’art dramatique aux cours Simon , cours Cochet et au Conservatoire du centre , il débute sa carrière en alternant plusieurs téléfilms à la télévision française et des grands classiques du théâtre sur scène.

En 2010 il fait ses premiers pas sur grand écran dans le film de Julien Leclerq « L’assaut » où il interprète un des gendarmes du GIGN lors des événements de Marignane en 1994.

Après s’être fait repéré sur ce plateau, on le retrouve en 2011 dans le film de Mathieu Kassovitz « L’ordre et la morale.

A la sortie de ce tournage qu’il considère comme « son école de Cinéma » il se lance dans la réalisation de son court métrage « Talion » sélectionné aux pépites du cinéma.

En 2012 il intègre le casting de la série « Mafiosa » sur Canal + .

Il enchaine également les apparitions au cinéma jusqu’en 2013 puis joue dans plusieurs court métrage sélectionnés dans divers festivals à travers le monde.

La même année il est sélectionné en tant qu’acteur dans les « Talents Cannes » qui fête ses 20 ans au palais du festival.

En 2014 il remonte les marches en sélection officielle avec le film « Géronimo » de Tony Gatlif.

On le retrouve plus récemment dans « L’odyssée » de Jérôme Salle aux cotés d’Audrey Tautou, Lambert Wilson et Pierre Niney où il interprète Albert Falco dans ce biopic sur le commandant Cousteau qui sera distribué à l’international.

A la suite de ce tournage qui l’a emmené à travers le monde , il intègre le casting de la série « Engrenages » sur Canal +.

Il n’aura le temps que de tourner sa première scène car il sera victime peu de temps après d’un grave accident de la route qui l’immobilisera pendant 19 mois dont 1 an sans bouger d’un lit.

Il subira plusieurs opération et notamment de greffe osseuse.

Lors de ce long séjour à l’hôpital où il fait le point sur ses véritables envies, il se remet très rapidement à écrire et développer plusieurs projets.

Un livre tout d’abord sur son parcours au sein de l’hôpital sous forme de nouvelle où il raconte son quotidien dans un lit d’hôpital face a ce combat et également des projets cinématographiques et un spectacle seul en scène.

Désireux de tourner au Liban, sa terre natale il développe plusieurs projets en écriture qui se dérouleront là bas.

Il vient de réaliser un court métrage pour le festival Nikon : « Je suis un cadeau empoisonné »

Un film de 2m20 (durée imposée par le festival) avec Philippe Nahon, Justine Le Pottier, Yoli Fuller.

Ce court métrage est en compétition pour faire partie des 50 finalistes qui seront présentés à un jury professionnel courant février.

Vous pouvez soutenir ce film en allant sur le site du festival Nikon. www.festivalnikon.com et cliquer sur soutenir ce film grâce à votre compte Facebook ou en créant un compte pour le festival.

Ce film symbolise le retour derrière la caméra de Vincent Heneine qui continue sa rééducation avant de repartir sur le chemin des tournages et de ses prochains projets.