2 minutes à lire

Selon certaines rumeurs circulant sur les réseaux sociaux, les 2750 tonnes de nitrate d’ammonium qui ont explosé dans le port de Beyrouth était destiné à l’organisation terroriste Daesh qui souhaitait ainsi l’utiliser dans le cadre d’attentat en Syrie ou encore au Hezbollah.

Cette information est fausse

Des messages publient ainsi une information fausse publiée par ce site: https://verify-sy.com/ar/details/1675/موقع-سوري-يتلاعب-بتاريخ-نشر-مادة-لربط-انفجار-بيروت-بـ–المسلحين-في-سوريا-.

D’autres messages circulant sur les réseaux sociaux accusaient le Hezbollah d’en être le propriétaire. Cette rumeur est également fausse.

L’entreprise de fabrication de munitions de nationalité Mozambicaine a confirmé que le nitrate d’ammonium qui était stocké dans le port de Beirut faisait l’objet d’une de ses commandes en 2013, démentant donc le fait que cette cargaison ait été à destination d’un groupe terroriste.

Fábrica de Explosivos Moçambique (FEM), une entreprise mozambicaine de fabrication d’explosifs, a déclaré à CNN que c’était elle qui avait initialement commandé le nitrate d’ammonium qui avait été laissé au port de Beyrouth pendant près de sept ans.
La commande de nitrate d’ammonium était destinée à la fabrication d’explosifs pour les sociétés minières du Mozambique, a déclaré le porte-parole.
“Nous pouvons confirmer que oui, nous l’avons commandé”, a déclaré un porte-parole de FEM à CNN.
Le nitrate d’ammonium n’est jamais arrivé au Mozambique, a indiqué la source, et a été conservé dans un conteneur au port de Beyrouth pendant plus de six ans avant d’exploser plus tôt cette semaine.

Source: CNN

L’entreprise précise que cette cargaison ne lui est jamais parvenue.

Cette déclaration du propriétaire, qui estime par ailleurs ne pas être responsable de l’explosion du port de Beyrouth ni de ses conséquences, confirme les informations précédemment publiées notamment par notre site dans un article publié le 7 août:

Tout commence en 2013 quand un cargo battant pavillon moldave, le Rhosus avec à son bord 2750 tonnes de nitrate d’ammonium faisait route depuis le port de Batumi en Géorgie jusqu’au Mozambique. Cette marchandise avait été achetée par International Bank of Mozambique for Fábrica de Explosivos de Moçambique.
L’armateur, qui a en réalité loué le navire, un certain Igor Grechushkin, serait un ressortissant russe résidant à Chypre. Ce dernier avait reçu la somme d’un million de dollars pour transporter cette marchandise considérée comme dangereuse jusqu’au port de Beira au Mozambique.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français