En Direct: flambée de Violence entre le Liban et Israël

182
2 minutes à lire

Le Liban vu depuis Israel, source image Wikipedia

Brusque flambée de violence au Sud Liban alors qu’un convoi israélien aurait été touché par des missiles antichar et que des sources israéliennes indiquent que Tsahal enquêterait actuellement sur la possible disparition d’un soldat à la frontière. Plusieurs militaires israéliens auraient été blessés et les premières rumeurs font également état au moins 2 morts, toujours coté Israélien, d’autres indiquant que 17 militaires israéliens dont un officier seraient décédés.

Une chaine a ainsi montré 2 véhicules militaires israéliens en flamme à proximité immédiate de la frontière libanaise, dans la zone disputée des Fermes de Chébaa, zone revendiquée par le Liban. Tsahal aurait répliqué par le tir de 25 obus en direction des localités de Kfarshouba, Abbasiyeh et Wazzani sans que pour l’heure actuelle, on en connaisse un premier bilan. L’Armée Libanaise et la Finul se sont également mis en état d’alerte. Il ne s’agirait cependant que des premières représailles, Tel Aviv appelant les habitants de son territoire nord à se rendre dans les abris. Le Premier Ministre Israélien Benjamin Netanyahou a également mis en garde le Liban. Une réunion du conseil des ministres serait actuellement en cours à Tel Aviv afin de discuter des différentes options envisagées en représailles.

Des sources ont indiqué à la chaine Al Madaniya que l’aile militaire du Hezbollah aurait conduite cette opération en représailles à la mort, le 18 janvier dernier, d’un haut responsable du mouvement chiite Jihad Moughnieh et d’un général des Gardiens de la Révolution à proximité de la localité de Qonaitra dans le Golan Syrien ainsi que 10 autres victimes, dans ce qui semblait être une bavure de Tsahal qui semblait ignorer la présence du gradé iranien.Le secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah qui devrait s’exprimer le 30 janvier prochain, avait indiqué que des représailles seraient entreprises en réaction à cette attaque. Cependant, des assurances faites à un ministre libanais, selon un journal koweïtien avaient indiqué que les représailles ne seraient pas menées à partir du Pays des Cèdres. Le Hezbollah a depuis revendiqué cette action.

Live Blog La situation au Sud Liban en Direct
 

Pour rappel, le précédent conflit de Juillet 2006 avait fait plus de 1200 morts, essentiellement civils au Liban et 163 morts coté israélien. Il s’était soldé par l’adoption par le Conseil de Sécurité de la résolution 1701, garantissant la souveraineté des autorités libanais sur l’ensemble du territoire et par le déploiement pour la première fois depuis 1978 de l’Armée au Sud Liban.

Nous mettrons cet article à jour au fur et à mesure des informations qui nous parviendrons.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français