Geagea-Aoun-

« Le document d’entente date de dix ans. Il est donc plus important que le document d’intentions qui ne date que de quelques jours. » Tel serait le message que le Hezbollah aurait fait parvenir au Général Aoun.

A mon avis, le Hezbollah a raison de soulever ce point précis. En effet, l’entente sur divers points d’une politique commune a plus de poids que les intentions contenues dans un document où aucune entente claire et précise n’a été soulignée par le Général Aoun auprès des cadres du parti des FL de Dr Geagea. L’entente repose sur une coordination totale entre le Hezbollah et le Tayyar concernant la politique à suivre à court et à long terme. Par contre, les intentions contenues dans le document signé entre les Forces Libanaises et le Tayyar peuvent mener soit à l’entente soit à la mésentente. Tout dépend des intentions. Elles peuvent être bonnes ou mauvaises.

Les intentions de Dr. Geagea auraient été mises à l’épreuve dans le fait suivant. On pourrait se poser la question de savoir pourquoi M. Melhem Riachi s’est vu obligé de prendre la parole devant les journalistes présents à 17 heures pour annoncer que Dr Geagea allait appuyer la candidature du Général à la Présidence dans une heure. Juste après cette annonce on apprend la venue du Général à Meerab. N’aurait-il pas été préférable de laisser se prolonger le suspense pour donner à l’information une plus grande saveur? Y aurait-il eu manque de confiance sur les intentions véritables de Dr Geagea concernant son appui à la candidature du Général Aoun ?

Une autre question: Pourquoi les étudiants du Tayyar et ceux des FL étaient dans deux camps opposés lors de la manifestation devant le Tribunal Militaire contre la mise en liberté de M Samaha? Serait-il impossible de s’entendre sur une participation à cette manifestation ou sur un boycott de celle-ci par les deux mouvements politiques ? Y aurait-il une intention de s’entendre sur des points aussi simples dans un avenir plus ou moins proche ? Que cachent les intentions des responsables de ces deux formations politiques les uns envers les autres ?

Le plus étonnant, c’est le coup de fil du Général Aoun au Président Hariri pour le mettre au courant de son intention de s’entendre avec Dr Geagea. Alors que l’on s’attendait de voir Dr Geagea faire ce pas en tant que pilier du 14 mars, c’est l’un des piliers du 8 mars qui le fait. Le Général a bien fait d’agir de la sorte. Nous ne pouvons que nous féliciter de cette ouverture. On pourrait se demander s’il y avait eu entente entre le Général Aoun et Dr Geagea concernant cette démarche ou bien les intentions des deux protagonistes n’étaient pas concordantes.

Comme nous venons de le constater, les intentions ne suffisent pas pour rétablir la confiance entre les Libanais et leurs dirigeants. La confiance ne règne toujours pas. Il est demandé à toutes les parties de voir la vérité en face. Pour ce faire, il faudrait mettre de côté les sentiments et traiter les problèmes de façon objective. En politique, les sentiments n’ont pas de place, seule la Raison doit primer. Les intentions contenues dans un document signé par deux composantes chrétiennes ne suffiront pas à sortir le Liban de son état mortuaire. Cessons de nous jouer du sort du Liban. Le temps ne pardonnera à personne. Intentions d’entente ou Entente sur intentions? Telle est la question qui pourrait rendre plus claire la solution à apporter au Liban.

Samy Chaiban