La journée a été marquée par une dégradation de la parité de la livre libanaise tant sur la plateforme électronique de la Banque du Liban Sayrafa qu’au marché noir.

Concernant Sayrafa, la BdL a annoncé que le volume des transactions sur la plateforme Sayrafa a atteint 38 millions de dollars pour aujourd’hui, à un taux de 26 300 livres libanaises pour un dollar, soit en baisse de 100 livres par rapport à la cotation précédente.

Au niveau du marché noir, la Livre Libanaise a passé le seuil des 32 000 LL/USD avec un taux de parité à l’achat de 32 400 LL/USD à l’achat et de 32 450 LL/USD à la vente, se rapprochant ainsi petit à petit de son plus bas historique de 35 000 LL/USD alors que la BdL a décidé de ne plus subventionner que 70% des sommes nécessaires à l’achat de carburant au lieu des 85% précédemment. Cette nouvelle reflète une nouvelle tension supplémentaire sur la livre libanaise, synonyme d’inflation, alors qu’un échec des négociations avec le FMI est évoqué par certains responsables politiques et économique et que des estimations concernant les actifs liquides des banques libanaises ne sont qu’à hauteur de 400 millions de dollars localement et 1.6 milliards de dollars auprès des banques correspondantes.

L’épuisement de cette somme pourrait signifier la déclaration officiel de la banqueroute des banques libanaises.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.