Le siège de l'Association des Banques du Liban (ABL). Crédit Photo: NNA.
Moins d'une minute de lecture

Face à la crise économique, les dépôts bancaires seraient en baisse de 30.4 milliards de dollars depuis 13 mois, note la Banque Byblos.

Cette baisse serait expliquée par le paiement des prêts, le retrait de sommes importantes en raison des craintes de voir les banques défaillir ou encore les transferts de fonds à l’étranger alors que les banques libanaises ont mis en place un contrôle des capitaux informel depuis novembre 2019.

La Banque Byblos note également que le parlement a échoué à instaurer un contrôle formel des capitaux, une des demandes clés du Fonds Monétaire International.

Ainsi, selon l’établissement bancaire, les dépôts totaux du secteur privé atteindraient 142.2 milliards de dollars. Les dépôts en livre libanaise atteindraient l’équivalent de 28.1 milliards de dollars au taux officiel alors que les dépôts en devise étrangère atteindraient 114 milliards de dollars, fin septembre.

Les actifs totaux des banques atteindraient 192.6 milliards de dollars en baisse également. Ils étaient estimés à 216.8 milliards de dollars un an plus tôt.

Ces chiffres sont cependant à prendre avec des pincettes puisque calculés sur base du taux de change officiel et non à celui dit du marché et encore celui du marché noir.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.