Moins d'une minute de lecture

Après l’explosion du Port de Beyrouth et la démission du gouvernement Hassan Diab, le site d’information économique Bloomberg a estimé que les négociations visant à la restructuration de la dette publique seront suspendues pour les prochains mois.

Si le gouvernement Diab désormais intérimaire expédie les affaires courantes, on ignore pour le moment le temps que mettra la formation d’un prochain gouvernement qui devrait ainsi négocier avec les détenteurs de ces obligations internationales. Pour rappel, le pays des cèdres a annoncé un état de défaut de paiement début mars. Ces eurobonds sont estimés à plus de 30 milliards de dollars.

Cette information intervient également alors que les négociations avec le FMI sont pour l’heure suspendue.

Cependant, selon Bloomberg, l’économie libanaise pourrait être encore impactée par une récession économique de 24% selon l’Institut International des Finances notamment en raison des conséquences de l’explosion du port de Beyrouth. Les estimations précédentes tablaient sur une contraction de 15% seulement.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français