Accueil Tags Gouvernement Hassan Diab

Tag: gouvernement Hassan Diab

Le gouvernement Hassan Diab, formé par le Premier Ministre Hassan Diab, a été annoncé le 21 janvier 2020. Il compte 20 membres.

Hassan Diab avait été désigné à l’issue des consultations des parlementaires libanais, le 19 décembre 2019. Il avait alors promis la constitution d’un nouveau conseil des ministres restreints avec des profils de spécialistes. C’était sans compter les exigences de la coalition des partis l’ayant nommé. Le Hezbollah, le mouvement Amal ou encore le Courant Patriotiques Libre (CPL) se prononçaient alors pour un cabinet techno-politique et les obstacles de dernière minute posées par les exigences du mouvement Marada qui aurait obtenu 2 ministères ou du Parti Social National Syrien (PSNS) absent du cabinet.

Depuis la nuit du 17 au 18 octobre, d’importantes manifestations ont éclaté suite à un projet de taxe sur les télécommunications de type WhatsApp. Ces manifestations ont pris de l’ampleur suite à une altercation, ce soir là, entre gardes du corps du ministre de l’Education Akhram Chéhayeb et des protestataires au centre-ville de Beyrouth. Elles ont alors touché l’ensemble du pays, en ayant pour symbole, le blocage des routes à l’aide de pneus enflammés.

Autre symbole, la crise économique qui pourrait amener plus de 50% de la population à vivre sous le seuil de pauvreté en 2020, selon une étude de la banque mondiale. Avec la crise économique, est arrivée une pénurie en devises étrangères nécessaires à l’achat de marchandises de premières nécessité. Dès l’été, de nombreux secteurs d’activité dont les stations essence se plaignaient du refus de leurs établissements bancaires à leur vendre des dollars au niveau de la parité officielle. En effet, depuis, alors que le taux de parité entre la livre libanaise et le dollar est toujours à 1 507.5 LL/USD, le taux officieux a même atteint 2 500 LL/USD en début de semaines.

Ce nouveau gouvernement devrait proposer au plus tôt un plan de réforme de l’économie libanaise, estiment de nombreuses institutions internationales qui dénoncent par ailleurs les retards pris par les autorités locales.

Ont été nommés:

Hassan Diab, Premier Ministre

Vice-président du Conseil et Ministre de la Défense: Zeina Akar

Ministre des Affaires Étrangères: Nassif Hitti

Ministre de l’Intérieur: Mohammad Fahmy

Ministre des Télécommunications: Talal Hawat

Ministre de l’Education: Tarek Majzoub

Ministre de l’Environnement et de la réforme administrative: Demianos Kattar

Ministre de l’Energie et des ressources hydrauliques: Raymond Ghajar

Ministre de la Justice: Mary-Claude Najem

Ministre de l’Economie: Raoul Nehmé

Ministre des Déplacés: Ghada Shreim Ministre du Travail: Lamia Yammine Doueihy

Ministre des Travaux Publics: Michel Najjar

Ministre de la Jeunesse et des Sports: Varti Ohanian

Ministre des Affaires sociales et du Tourisme: Ramzi Msharrafieh

Ministre de l’Information: Manal Abdel Samad

Ministre des Finances: Ghazi Wazni

Ministre de l’Agriculture et de la Culture: Abbas Mortada

Ministre de la Santé: Hamad Hasan

Ministre de l’Industrie: Imad Hoballah

22,960FacebookJ'aime
1,120AbonnésInstagram
3,223AbonnésInstagram
2,280AbonnésInstagram

Les articles les plus lus en Français