Moins d'une minute de lecture

Le dirigeant du Parti Socialiste Progressiste Walid Joumblatt, accompagné par son fils, le député Taymour Joumblatt, s’est rendu auprès du Président de la Chambre Nabih Berri à Ein Tineh.

L’ancien député a notamment abordé le thème de l’épidémie du coronavirus, appelant au renforcement des mesures de prévention par l’armée libanaise et les forces de sécurité.

Sur le plan politique, suite à la démission du gouvernement Diab, Walid Joumblatt appelle à la formation d’un gouvernement « qui traite d’abord de la situation économique et de la reconstruction de Beyrouth », mais surtout capable de réformer.

Il s’est attaqué au premier ministre Hassan Diab, accusé d’avoir brulé Beyrouth avant d’estimer ne pas mettre de conditions au prochain gouvernement. « Il doit y avoir un gouvernement pour que le gouvernement existant ne continue pas à agir ». 

Au sujet de possibles noms pour le prochain locataire du Grand Sérail, il a indiqué ne pas avoir de candidat pour l’heure et qu’il coordonnera ses actions avec le Président de la Chambre Nabih Berri.

Walid Joumblatt a conclu en indiquant que le Président Emmanuel Macron, avec qui il s’est entretenu a appelé à la constitution d’un « un gouvernement d’urgence pour sortir le pays des crises. « 

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.