Le fameux navire Rainbow Warrior de l’organisation internationale Greenpeace était de passage pour la première fois au Liban afin de sensibiliser la population aux avantages de l’utilisation de l’énergie solaire.

Le 27 août s’est tenue à bord du navire qui avait accosté au Port de Beyrouth une conférence sur le thème du « Soleil qui nous unit » afin de souligner le potentiel important du Moyen-Orient à l’occasion de la COP 22 qui se tiendra au Maroc. Il s’agira pour l’équipe du Rainbow Warrior de collecter les messages de soutien à l’utilisation de cette énergie lors des négociations qui s’ouvriront alors en novembre 2016.

Selon les responsables de l’ONG, il s’agit également de démontrer l’utilisation possible de l’énergie solaire comme énergie alternative permettant un développement durable et sécurisé. Ainsi, le Pays des Cèdres bénéficierait ainsi annuellement de 300 jours de soleil, permettant de mettre en place un mixe énergétique efficace face aux énergies fossiles.

Au Liban, le Rainbow Warrior a ainsi permis à 12 jeunes d’origine libanaises, mais également palestiniennes ou syriennes de construire et d’installer des panneaux solaires, cela afin de service d’exemple démontrant la facilité de l’emploi et l’accessibilité possible à tous de l’énergie solaire.

La tournée se poursuivra avec, après le Liban, la Turquie et s’achèvera a Maroc à l’occasion de l’ouverture des négociations de la COP22.