Le Musée d’Art Moderne et Contemporain – MACAM – célèbre le 70e anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de manière innovante en transformant un mur extérieur de 60 mètres de long en Mur de Contemplations. Le mur présentera des peintures murales qui seront réalisées par des artistes graffeurs locaux et internationaux. Chacun d’eux proposera un dessin basé sur un des articles de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.
Douze graffitis, chacun mesurant 5m x 4m, seront choisis par un jury. Le mur achevé sera inauguré en décembre 2019.

César Nammour, directeur de MACAM, a noté que Beyrouth jouissait depuis longtemps d’une place privilégiée dans l’art urbain, sorte de plaque tournante du street art. Outil d’expression politique pendant la guerre civile, l’art du pochoir et du graffiti se métamorphose ces dernières années en plate-forme d’exploration de questions sociales et de célébration de la culture pop ou artistique.
« Le street art au Liban est aujourd’hui une forme d’expression artistique élaborée, allant au-delà de la protestation et du plaidoyer », a-t-il déclaré. « En tant que musée consacré à l’art moderne et contemporain libanais, MACAM cherche à donner au street art la place qui lui revient de droit en tant que forme d’expression artistique dynamique, en dédiant son plus grand mur à ces artistes. »
 
MACAM a lancé le projet du Mur de Contemplations lors d’une cérémonie qui s’est tenue le samedi 8 décembre, à l’occasion de l’ouverture de la Semaine des Droits de l’Homme (du 10 au 16 décembre 2018) en présence de l’ambassadeur de Norvège, Mme Lene Lind et de la chef adjointe de la délégation de l’Union Européenne au Liban, Mme Julia Koch de Biolley.

César Nammour a ainsi commenté l’événement : « Les gens auront la possibilité de suivre le parcours du projet, du stade de lancement jusqu’à son achèvement, créant ainsi un dialogue entre les artistes et le public sur cette passionnante exploration d’un sujet qui reste aussi pertinent aujourd’hui plus que jamais », a-t-il déclaré. « Le mur sera accessible à tous comme un des points de repère du musée. »

À l’occasion de la célébration du jalon du 70e anniversaire, MACAM a désigné l’année 2019 comme l’Année des Droits de l’Homme au musée. De nombreux événements et activités se dérouleront sous ce titre.

À propos du Musée d’Art Moderne et Contemporain- MACAM

Situé dans une usine désaffectée et rénovée à Alita/Byblos, le Musée d’Art Moderne et Contemporain- MACAM- est le premier musée d’art contemporain au Liban consacré à la préservation, à la documentation et à l’exposition d’art.
En tant qu’institution de recherche et d’enseignement, il se targue de posséder la bibliothèque et les archives d’art les plus riches du Liban et propose un programme éducatif unique pour les écoliers. MACAM est fier d’être un « Musée pour Tous », en défendant l’inclusivité et en assurant l’accessibilité aux personnes ayant des besoins spéciaux et aux aveugles. Ses expositions temporaires et son exposition permanente, intitulée « Panorama de la Sculpture au Liban » méritent une visite dans un magnifique cadre et paysage.

MACAM, Art Lives Here!

Horaires d’hiver d’ouverture de MACAM : Vendredi, samedi et dimanche de 10h à 17h.

www.macamlebanon.org
Facebook: MACAM.Alita
Instagram: macamlebanon
Twitter: MACAM_Museum

Media Contact
MIRROS Communication & Media Services
Joumana Rizk joumana@mirrosme.com
Karine Jabaji karine@mirrosme.com
+961 1 497494

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.