Dans un communiqué publié ce vendredi 25 octobre, une grande partie des institutions culturelles libanaises ont proclamé une grève ouverte de la scène culturelle libanaise en raison des évènements qui se poursuivent depuis maintenant 10 jours, ainsi que leur soutien aux manifestants qui dénoncent la corruption au sein de la classe politique et continuent à exiger la démission des autorités actuelles.

Parmi les signataires, l’Arab Image Foundation, le Beirut Art Center, le Musée Sursock, UMAM Documentation & Research, Dar El-Nimer for Arts and Culture, The Hangar, le MACAM – Modern And Contemporary Art Museum ou encore le Metropolis Art Cinema, pour ne citer qu’eux.

Le communiqué en français

En solidarité avec les soulèvements populaires qui se déroulent dans tout le Liban contre les systèmes de pouvoir actuels et en participant à ces soulèvements, nous, les organisations et structures culturelles soussignées, nous engageons collectivement une grève ouverte et appelons nos collègues du secteur culturel à nous rejoindre.

Les arts et la culture font partie intégrante de chaque société et l’espace élargi de la pensée créative et critique est impératif en période de bouleversement. La grève n’est donc pas un retrait des arts et de la culture à partir de ce moment, mais plutôt une suspension du «statu quo».

Pendant cette période, nous maintiendrons le minimum d’opérations administratives et de base nécessaires, avec des membres de l’équipe qui s’acquitteront de nos responsabilités respectives. La grève répond également au désir des membres de l’équipe de se retrouver dans la rue, désir auquel nous sommes légalement et éthiquement liés.

Étant en grève, nous sommes en contact avec des collègues de tous les secteurs et de tous les groupes pour formuler ensemble ce que nous pouvons contribuer au mouvement. Nous faisons partie d’un désir national, régional et mondial de rêver, de penser, de se battre pour, d’imaginer et d’incarner des imaginations radicales menant à un changement structurel et systémique.

À plus tard dans la rue.

Signataires  
Arab Image Foundation ُThe Arab Fund for Arts and Culture – AFAC Beirut Art Center Sursock MuseumUMAM Documentation & Research -House of Today TAP/  Temporary Art Platform Beirut DC Dar El-Nimer for Arts and Culture The Hangar -الهنغارMACAM – Modern And Contemporary Art MuseumCulture Resource (Al-Mawred Al-Thaqafy) Metropolis Art Cinema Irtijal Ashkal Alwan

Le communiqué en anglais

In solidarity with and participation in the popular uprisings taking place across Lebanon against the current systems of power, we the undersigned cultural organizations and structures collectively commit to Open Strike, and call for our colleagues in the cultural sector to join us.

Arts and Culture are an integral part of every society, and the expanded space of creative and critical thought is imperative in times of upheaval. The strike is therefore not a withdrawal of the arts and culture from this moment, but rather a suspension of “business as usual.” 

In this period, we will maintain minimum necessary administrative and basic operations, with team-members who are willingly fulfilling our respective responsibilities. The strike is also in response to the desires of team members to be on the street, a desire we are legally and ethically bound to.

While on strike, we are connecting with colleagues across sectors and groups to formulate together what we can contribute to the movement. We are part of a national, regional and global desire to dream, think, fight for, enact and embody radical imaginations leading to structural and systemic change. See you on the streets. 

Signatures 
Arab Image Foundation ُThe Arab Fund for Arts and Culture – AFAC Beirut Art Center Sursock MuseumUMAM Documentation & Research -House of Today TAP/  Temporary Art Platform Beirut DC Dar El-Nimer for Arts and Culture The Hangar -الهنغار ) MACAM – Modern And Contemporary Art Museum – Culture Resource (Al-Mawred Al-Thaqafy) Metropolis Art Cinema Irtijal Ashkal Alwan

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.