Sur invitation du député, M. Loïc Kervran, Président de groupe Amitié France-Liban à l’Assemblé Nationale, Palais Bourbon à Paris, Dr. Fouad Zmokol  (Président du Rassemblement de Dirigeants et Chefs d’Entreprises Libanais au Monde /RDCL World) a été auditionné le 15 janvier 2020, en présence de plusieurs députés membres de ce groupe parlementaire, notamment la première vice-présidente, la députée Mme Nadia Essayan.

Marquant encore une fois, l’intérêt et l’attachement de la France au Pays du Cèdre, son support et son soutien inconditionnel au Liban, cette audition (au nom des femmes et hommes d’affaires, chefs d’entreprises libanais dans le monde) autour de la situation économique désastreuse au Liban, fut translucide et productive.

Dr. Fouad Zmokol, a exposé une analyse détaillée de la conjoncture actuelle au pays de point de vue économique, sociale et monétaire depuis l’Accord de Taëf jusqu’à nos jours, suivie d’une identification des problèmes majeurs et des scénarios possibles, tout en proposant quelques stratégies potentielles pour la sortie de crise.

« Croyant fermement en la synergie de nos efforts, pour sauver notre économie et notre pays », voici un résumé récapitulant quelques-unes de ses propositions suggérées et discutées durant cette audition :

– Former un Comité Stratégique pour mettre en place un plan de secours, avec un suivi méthodique et une implémentation rigoureuse, composé par la France, les pays donateurs, le Fonds Monétaire International (FMI), la Banque Mondiale, les audits internationaux, les chefs d’entreprises libanais dans le monde, les universitaires libanais de renommée internationale.

– Implémenter des réformes cruciales et primordiales en vue d’une restructuration complète de notre économie nationale.

– Réduire le poids de la dette, devenue ingérable, de l’État Libanais.

– Bâtir des partenariats publics-privés efficaces, devenus obligatoires pour la survie du pays.

– Créer un Fonds de support financé et géré par la Banque Européenne d’Investissement (BEI), afin d’aider les importateurs à payer leurs dus et financer le secteur privé libanais à taux réduits.

– Favoriser des fusions et acquisitions, de façon que tous les secteurs économiques puissent faire face à cette crise et la surmonter sans tarder.

– Entreprendre un audit sur tous les transferts de toutes les personnes ayant travaillé avec ou pour le secteur public ces dernières années (Politically Exposed Persons – PEPs).

– Nantir les réserves en or du pays dans le but de pouvoir les utiliser en garantie contre une injection de liquidité sur le marché local, avec un suivi et un audit international des fonds, et un plan de paiement détaillé à long terme.

Dr. Fouad Zmokhol
Président, Rassemblement de Dirigeants et Chefs d’Entreprises Libanais au Monde (RDCL World)
PDG, Zimco Group (ME) | SAPDIB (Africa)
Professeur à l’université Saint-Joseph (USJ) ainsi qu’à la Lebanese American University (LAU)
[email protected]

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.