Après le tollé provoqué par la publication sur les réseaux sociaux de la destruction de 20 tonnes de produits laitiers, l’un des partenaires de la société de distribution de Nestlé au Liban, Roger Megerdichian, a fait publier un communiqué via l’Agence Nationale d’Information concernant la destruction de produits arrivés à la date de péremption en 2018, 2019 ou encore début 2020, soit avant la mise en place du programme de subvention de la Banque du Liban.

Ce dernier précise que cette destruction a été effectuée le 14 juin 2021 de manière officielle et sous supervision des autorités locales dont le conseil pour le développement et la reconstruction et le ministère des finances et conformément à la loi libanaise.

La marchandise n’a pu être précédemment détruite en raison des mesures de confinement décidées suite à l’épidémie du COVID19.

La publication de photographies sur les réseaux sociaux était à l’origine d’une importante vague d’indignation, le lait infantile étant désormais indisponible à la vente en raison de la crise économique que traverse actuellement le Liban après que la Banque du Liban peine désormais à accorder les lignes de crédit nécessaires pour en permettre l’importation, faute de réserves monétaires disponibles qui sont pratiquement épuisées.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն