Nous ne sommes pas des combattants, ni des guerriers, ni des mercenaires…
Nous n’occupons pas le terrain par la destruction.
Nous réagissons par la réflexion.

Si vous vous identifiez à ce message, partagez le s’il vous plaît !

Unissons-nous afin que notre parole soit diffusée partout.
« En diffusant le plus largement possible nos objectifs, nos principes et notre vision jusqu’au jour où on sera beaucoup plus nombreux et donc beaucoup plus entendus ».

Appel à vous tous sans exception :

Ennemis d’hier, amis d’aujourd’hui.
Oublions nos différends et nos différences…
Nous avons la même identité, le même passeport, le même Pays.
Nous sommes de la même patrie, nous sommes LIBANAIS !

Il est tant de dire STOP à cette guerre Fratricide.

Vous qui êtes à la tête du pays, vous avez été trop loin dans ce jeu.
Toute une population est prise en otage.
Vous êtes responsables !

Vous qui êtes pris dans ce piège.
Ne vous résignez pas.
Vous êtes responsables !

Vous qui êtes à l’étranger,
Regardez bien autour de vous, ne soyez pas indifférents.
Vous êtes responsables !

On est Tous RESPONSABLES et avons un rôle à jouer.

Chacun doit réagir, avec un mot, une parole, un message, une pensée, un geste, une action…
Le Liban a besoin de nous tous !
STOPPONS cette guerre FRATRICIDE.
Réagissons !

L’olivier et le cèdre témoins de nos ancêtres vous appellent !

Quel peuple sommes-nous ?
Pourquoi tant de haine parmi nous ?
Pourquoi sommes-nous incapables de dialoguer ?

Nous n’avons pas besoin de donneurs de sang,
il est encore tant pour REAGIR.

Nous avons besoin d’une chaîne,
de vous tous unis, d’une seule voix :
STOP a cette guerre FRATRICIDE !

A tous ceux qui ont des plumes, des accès aux médias…
Aidez-nous à dire stop à cette guerre, à cette guerre FRATRICIDE.

Nous ne pouvons plus nous taire.
Nous qui sommes à l’étranger où que nous soyons, nous avons un rôle à jouer, un rôle de communication et de diffusion.
Alors réagissons afin que cela ne soit pas trop tard.

Nous avons la chance de vivre dans des pays démocrates, où la liberté d’expression rime avec respect et tolérance.
Nous avons appris à nous adapter et avons réussi notre vie, car sur le fond nous avions besoin de sérénité et de tranquillité.

« Donnez-nous la paix, nous vous donnons ce qui étonnera le monde » !

N’est-ce pas vrai ?

Alors n’hésitez pas à tendre vos mains à ceux qui sont restés gardiens du pays et qui subissent au quotidien cette souffrance.

Vous qui êtes à l’étranger, je suis sûre que vous êtes comme moi, affectés par cette guerre FRATRICIDE.

Réagissons par tous nos moyens… Il est temps d’intervenir.

Notre printemps à nous ou est-il ?

Je ne vous demande pas de prendre les armes, mais surtout de prendre la PAROLE.

Seulement la parole, mais restons EFFICACES et UNIS.