Cedars Revolution 3

Chers concitoyens libanais , vous est-il déjà arrivé de vous demander quelle est la source de nos problèmes ? A priori simple , cette question mérite une réflexion accrue allant bien au-delà de simples préjugés . Certains viseront sans penser les réfugiés , d’autres , la religion , et enfin , les plus éclairés accuseront le gouvernement .
Mais le problème vient-il réellement d’un aussi petit nombre de personnes ? Ne devrait-on pas tenter de voir au delà de ce que les média nous incitent a voir et a penser ?
Du moins , c’est mon avis , et cela se conforte encore plus lorsque l’on sait que les médias libanais appartiennent aux grandes familles politiques . Leurs informations sont erronés et corrompus , au service d’une propagande invisible dont nous faisons les frais .

Mais peut-on réellement les blâmer ? Peut-on réellement  accuser une entité de nous inciter un choix ? Car nous avions réellement le choix . Nous avons la possibilité de changer nos hommes d’états et pourtant , nous votons continuellement pour ces même personnes qui poussent notre pays au fond du gouffre , dénigrant de jour en jour notre économie .

Mais laissons de coté cette vision du problème pour un instant . Qu’en est-t-il des réfugiés ? Leur nombre surpassera-t-il les libanais un jour ? Sont-ils la cause de nos problèmes ? Surtout lorsque l’on sait que les accords du Caire de 1969 ont été l’élément déclencheur de la guerre la plus dévastatrice de l’histoire du Liban . Qu’en est-t-il d’eux ? Malgré leur influence non négligeable sur la situation sécuritaire , je ne pense qu’ils ne représentent qu’une faible part des problèmes de notre pays . Je ne peux m’empêcher de penser que si le champ de bataille était localisé sur nos terres , ils nous accueilleraient aussi a bras ouverts , et que dans un futur proche , nous marcherons mains dans la main , car nous avons su faire preuve d’humanité envers nos frères .
Qu’en est-il de la confession ? Libanais et libanaises ont longtemps vécus cote a cote sans jamais se soucier de la confession d’autrui . Pourquoi cette question n’a-t-elle refait surface qu’avant la guerre civile ? Comment peut-on encore accueillir une personne par « Chrétien ou musulman ? » au XXIé siècle ? La seule réponse se trouve dans les intérêts de ces hommes qui disent se soucier de leur peuple . Car c’est pour ces même intérêts que nos pères ont combattus leurs semblables tandis qu’ils vivaient côte a côte.

La seule question qu’il convient de se poser , est : puis-je aller au-delà de ce que je vois , pour bâtir ma propre opinion ? Et ce n’est qu’au moment que tous se poseront cette question , et seulement en ce moment , que nous pourrions nous considérer digne de notre beau pays .

N.Mhanna

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.