La barre des 300 cas au Liban a été franchie ce 24 mars, avec 304 personnes contaminées par le coronavirus COVID-19, indique le dernier bilan à mi-journée du Ministère de la Santé.

Il s’agit de la deuxième hausse la plus importante depuis la découverte de 53 cas, le 21 mars.

Le nombre de contamination repart donc à la hausse en raison de plusieurs facteurs, d’une part la durée d’incubation mais également le fait que certaines personnes n’obéissent pas aux consignes de confinement comme on a pu le voir dans certaines scènes qui circulaient sur les réseaux sociaux.

Cette information intervient alors que les autorités libanaises pourraient prochainement annoncer l’instauration d’un véritable état d’urgence face aux nombreuses violations du couvre-feu. Les Forces de Sécurité Intérieure ont indiqué hier avoir verbalisé à 499 reprises des contrevenants. Ils ont également indiqué que les personnes violant le couvre-feu s’exposent, outre à des amendes, à 1 à 3 ans de peines de prison conformément au code pénal libanais.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.