Réagissant à l’annonce de la mise en examen du Premier Ministre sortant Hassan Diab et de 3 anciens ministres, le batonnier de l’ordre des avocats a estimé qu’il n’y a aucune immunité constitutionnelle, légale ou politique pour quiconque. 

Mehlem Khalaf a également appelé à ce que l’enquête puisse inclure les acteurs politiques et sécuritaires quel que soit leurs statuts.

Saluant la décision du juge Fadi Sawan, décrite comme “un signe de courage et de ténacité”, il a ainsi estimé que cette décision “est une lueur d’espoir qui brise le mur vers l’indépendance souhaitée de la justice” avant d’apporter son soutien au procureur général et de poursuivre l’enquête “pour inclure tous les aspects du crime.”

Le juge Fadi Sawwan indique mener une enquête “précise et délibérée”

Par ailleurs, le juge Fadi Sawwan en charge de l’enquête concernant le port de Beyrouth et accusé par certains hommes politiques d’avoir accusé le premier ministre sortant pour en faire un bouc-émissaire, estime que “l’enquête se déroule avec précision et délibérément, dans le respect nécessaire des normes juridiques et scientifiques qui régissent ce type de crimes”.

Il a été soutenu dans cette démarche par le Conseil supérieur de la magistrature.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.