Le ministère des affaires sociales envahi par des manifestants

267

Des manifestants ont investi le ministère des affaires sociales pour protester contre la dégradation des conditions sociales et économiques actuelles et exiger la mise en place de la carte de rationnement à destination des personnes les plus vulnérables face à la crise économique.

Ils considèrent que cette carte comme étant une carte à but électorale, souhaitant interpeler à ce sujet le ministre Hector Hajjar.

Le lancement de ce programme serait bloqué par l’absence de réunion du conseil des ministres, en dépit d’une nouvelle détérioration de la parité entre la livre libanaise et le dollar et le franchissement du seuil symbolique des 23 000 LL/USD, estime le parlement.

Côté gouvernement, on revoit la balle au Parlement, estimant que le lancement reste tributaire d’une modification de la législation relative au programme d’aide conformément aux conditions de la Banque Mondiale. Une fois ces amendements obtenus, le programme pourra être alors lancé dans les 3 jours, précise-t-on même. 

D’autres sources indiquent que l’aide de la Banque du Liban serait ainsi bloquées par la volonté de la Banque du Liban à distribuer cette aide au taux de 6 240 LL/USD à ses bénéficiaires. La Banque Mondiale exigerait ainsi des garanties législatives à ce que cette aide soit distribuée au taux réel de la livre libanaise face au dollar, c’est à dire au taux du marché noir ou encore directement en devises étrangères, rappelant qu’une partie des aides précédentes aux réfugiés syriens et palestiniens auraient été quasiment détournées par le secteur financier via des jeux de parité. 

Pour la communauté internationale, l’aide à 160 000 familles considérées les plus vulnérables devrait immédiate. Certains pays s’interrogent ainsi sur la volonté des autorités locales de ne pas déjà leur venir en aide alors qu’en totalité, 500 000 familles devraient à terme en bénéficier.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.