Ashraf Rifi
2 minutes à lire

L’ancien ministre de la Justice et ancien commandant des Forces de Sécurité Intérieure Ashraf Rifi a indiqué sur Twitter avoir été contaminé par le coronavirus COVID-19. Cette information intervient un jour après l’annonce selon laquelle son fils avait été touché par le virus.

Ashraf Rifi indique ainsi qu’il se mettra en quarantaine durant 2 semaines et demande à tous ceux ayant été en contact avec lui de prendre les mesures nécessaires.

Plusieurs hommes et femmes politiques ont déjà été touchés par le COVID-19 au Liban. Parmi elles, May Chidiac ou encore Gébran Bassil qui ont tous 2 été admis à l’Hôtel Dieu de France.

Les autorités libanaises se montrent inquiètes par rapport à l’extension rapide ces dernières semaines du nombre de cas, plus de 1000 en moyenne par jour, alors que le nombre de décès reste pour l’heure limité. Cependant, ce nombre pourrait augmenter encore de manière importante au cours des prochains jours, en raison de la quasi-saturation des capacités médicales locales.

La ville de Tripoli au Nord du Liban, ville dont est originaire Ashraf Rifi, est particulièrement touchée avec de nombreux cas déclarés. Le gouverneur de la région Ramzi Nahra a ainsi annoncé hier, la fermeture de certains services gouvernementaux dont de nombreux fonctionnaires ont été contaminés.

Au total, 46 918 personnes ont été contaminées depuis le 21 février 2020, date de la découverte d’un premier cas au Liban.

Le nombre total des personnes touchées par le virus atteint le chiffre de 45 171 cas locaux et de 1 721 cas en provenance de l’étranger.

Le nombre de cas actuellement actifs est de 26 004 personnes cas. 20 490 en seraient guéries. La majorité des cas sont donc actifs et non guéris comme cela est le cas dans la plupart des pays, démontrant une accélération de la maladie localement.

Le nombre d’hospitalisation est repartie à la hausse 625 personnes dans les hôpitaux, dépassant désormais le nombre de 600 cas. Par ailleurs, 165 personnes sont dans un état considéré comme critique, un chiffre légèrement en augmentation depuis hier.

Le nombre total de personnes décédées est de 424 depuis l’apparition de la maladie au Liban, le 21 février 2020.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.