Le directeur de l’Hôpital Universitaire Rafic Hariri, Firas Abiad a estimé que le Liban est passé au stade 4 de l’épidémie en raison de la transmission toujours rapide du virus en dépit des mesures de confinement et de couvre-feu mises en place;

Le spécialiste note que le taux de positivité des tests PCR continue à progresser, ce qui indique une propagation continue de la maladie au sein de la population et se répercutant par conséquent au niveau de l’occupation des soins intensifs.

Malgré l’augmentation des capacités sanitaires à ce sujet, ces derniers continuent à être saturés, estime Firas el Abiad, indiquant par conséquent, que “selon les critères de l’Organisation mondiale de la santé, le Liban est actuellement au niveau de situation 4 : Une épidémie incontrôlée avec une capacité supplémentaire limitée du système de santé disponible, nécessitant ainsi des mesures étendues pour éviter d’accablant les services de santé et une morbidité et une mortalité excessives substantielles.”

Il a par conséquent mis en garde contre tout assouplissement des mesures de confinement qui pourraient entrainer “un effondrement du système de santé et entraînera davantage de décès”.

« Un confinement plus long nécessite également de soutenir les ménages vulnérables et les populations à risque. Malgré nos problèmes financiers, cela sera nécessaire. La route à parcourir est exigeante. Nous devrions cependant nous rappeler que l’aide, que ce soit de parents, d’amis ou de vaccins, viendra sûrement”, conclu le spécialiste.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.