Un regain de violence a eu lieu durant la nuit au centre-ville de Beyrouth pour la 3ème journée consécutive, quand des partisans du mouvement Amal et du Hezbollah du quartier d’al-Khandaq al-Ghamiq qui souhaitaient réagir suite à la publication d’une vidéo insultant les dirigeants politiques et religieux chiites avant que les 2 mouvements appellent leurs sympathisants à quitter les rues. Par ailleurs, l’autoroute de Jal el Dib a également été fermée au trafic durant la nuit jusqu’à ce que l’armée libanaise n’intervienne.

Les forces anti-émeutes de la capitale ont ainsi dû intervenir au niveau du Ring Fouad Chéhab durant la nuit, jusqu’à l’appel au retrait du mouvement Amal et du Hezbollah. Un véhicule a été incendié par les émeutiers, quand ce conducteur de ce dernier a tenté de renverser un certain nombre d’individus. Une deuxième voiture a également été ravagée par les flammes une heure après.

Ces incidents ont eu lieu après la publication d’une vidéo d’une personne dite originaire de Tripoli insultant les dirigeants politiques et religieux chiites alors que les manifestants du centre-ville étaient pris à partie déjà par les sympathisants du mouvement Amal et du Hezbollah durant le weekend.
Cependant, Dar el Fatwa, la plus haute autorité sunnite, a dénoncé, par l’intémédiaire du Cheikh Hassan Merheb, cet enregistrement, indiquant que “que ceux qui font du mal, ne sont pas de nous et ne représentent pas la secte sunnite, n’ont rien à voir avec la secte et n’expriment pas l’opinion sunnite

L’autoroute de Jal el Dib fermée durant la nuit et des incidents à Saïda

Par ailleurs, l’autoroute de Jal el Dib a été fermée au trafic routier avec des pneus en feu jusqu’à l’intervention d’une unité de l’Armée Libanaise face à laquelle, les manifestants ont fuit. Ils entendaient protester contre l’arrestation de Rabih el Zein, un responsable des manifestations à Tripoli au Nord du Liban.

Cet incident s’est propagé aux localités de Saïda et de Nabatiyeh au Sud du Liban où des tentes des manifestants contre le pouvoir ont été mises à sac et brulées.

La localité de Saïda a également vu le trafic routier être interrompu avec des pneus en feu.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

1 COMMENTAIRE

  1. Avec ou sans insultes la meute était dechainée. On va nous faire croire que la video est la cause de cette violence alors qu ils sont envoyés par leur chefs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.