Men first!   

0
3 minutes à lire


La prépondérance des facteurs inhumains dans le monde sert à alimenter les multiples besoins de hauts représentants d’états. Les patrons de firmes internationales et de certains groupes clos se réservent le financement pour l’hégémonie des grandes puissances. Ils conditionnent la vie des gens selon de la prédilection des événements, des abus et des guerres jusqu’au pourrissement. Ils profiteront ensuite de façonner ce gâchis pour des affaires consacrées au rétablissement de l’ordre. En attendant, le citoyen ira ou pas cette année célébrer la tradition de Noël, en famille ou seul selon le cadeau des îlots touristiques sous de hautes surveillances policières. Elles initient la norme au quotidien, le compte goutte des espaces permis pour jouir enfin de précieux moments de convivialité. Il sera difficile de faire pire pour ne plus croire à un monde meilleur! Ainsi, l’Europe se disloque et se nationalise.

L’Amérique se débat parmi ses propres pièges: Ceux des droits controversés entre les noirs et les blancs et celui de la défense individuelle. Le puissant monopole américain du marché des armes menace sa sécurité intérieure et tue des citoyens « libres ». La Russie se veut bien tard justicière à travers la force au Moyen Orient sans devoir rétablir sa confiance d’après les choix de l’Ukraine vers l’occident. La France se démène pour assurer les critères de la Nationalité après avoir autorisé l’opportunisme flagrant par sa politique extérieure et le laxisme flou de la citoyenneté. Sortir de chez soi, prendre un café, l’avion ou le train ou bien établir un lien avec un nouveau venu dépendrait de la menace du terrorisme entre français! Cependant, on a besoin de croire encore et toujours aux cohérences. Celles de la pensée libre et droite, de la bravoure de l’acte humain et de la conversion des sales habitudes par des bonnes actions. Au Liban, l’échéance de la présidentielle se fait toujours attendre lamentablement. Les « politiques » taillées à la mesure des personnes concernées ne se soucient de rendre compte.

Elles se passent des actes et des débats ouverts au sujet de programmes prouvés crédibles entre les candidats à la présidentielle afin de convaincre le public sur les moyens de prémunir et de défendre sa nation.

La transparence d’un dirigeant chez nous et dans le monde arabe reste taboue et handicape toute évolution. La personnalité du chef est souvent choisie à plusieurs. Elle sert à perpétuer les bonnes affaires et les partages qui confirment verbalement et « solennellement » la priorité du système démocratique. Il reste cependant, pratiquement soumis aux adhérences ou aux influences extérieures. Enfin, et pour la modeste consolation, l’auteur préféré à lire serait-il aujourd’hui un lecteur des drames de ce monde éclaté qui nous imaginerait le chemin des hommes d’abord au lieu de relater les opportunités masquées en permanence?

Joe Acoury.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.