Un effrayant constat de déliquescence bouscule et repositionne les normes respectueuses de la communication. Elles indiquent la prévalence du mode instantané, des fonctions supérieures impulsives ou sophistiquées et des vécus projectifs provisoires au détriment des réflexions nécessaires pour la maturation des comportements.

Cependant, malgré les avancées dangereuses et accélérées du changement climatique, l’état des sols et des hommes se fissure régulièrement. La sauvegarde des droits pour tous subsiste en de hautes instances mais surtout verbalement. Des accords internationaux rompus aux stratèges rétrogrades, le désarroi du citoyen se confie à des voix similaires ou complémentaires sur les médias sociaux. Des maladies issues d’un air sévèrement pollué au terrorisme flagrant, les extrémismes positionnent des structures civilisés. Les bienveillances intouchables se rapportent à des ventes d’armes, à des guerres opportunes et aux stratégies des déplacements de populations. 

La réalité ressemble de plus en plus à une dimension intouchable! Elle est pourtant la propriété qui reste aux êtres pour distinguer l’humain de ses somnolences, de la réflexion hâtive, des réponses provocantes et des murs de préjugés. Ceux-ci prévalent dramatiquement quand la pensée de l’homme défend ses arrogances à travers ses rôles et ses pouvoirs. C’est bien là que la verticalité se ressource pour déconstruire des pratiques démocratiques initiales en faveur des cloisonnements extrêmes, des correspondances unilatérales et des prérogatives défavorables aux rapports équilibrés. Ceux-ci permettent pourtant la confiance entre les individus et leurs élus. 

La prévalence croissante des marges de communication préétablies et unidirectionnelles favorise la démesure des intérêts opportuns. Le fruit mûr des désastres de l’environnement correspond non seulement à des désengagements dramatiques mais aussi à des marées d’inconsistances et d’intolérances. Elles conduisent aux politiques stagnantes, à la prose cognitive et à des responsables agités qui cherchent constamment à fuir tout regard critique afin de laisser libre cours au ton haineux et aux humanoïdes en puissances.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.