Crédit photo: François el Bacha, tous droits réservés. Visitez mon blog http://larabio.com
Crédit photo: François el Bacha, tous droits réservés. Visitez mon blog http://larabio.com

Des responsables épuisés de stérilité reprennent la tâche de garder prise avec le public sur un radeau de répétitifs. Formidable irréalisme. Ces monsieurs veulent prétendre par un langage informel que la solution est dans les expressions familières  mais figées et par des verbes sonnants mais utopiques jusqu’à ce jour. Ils sont reconnaissables pour traduire des sollicitations dénuées de trouvailles conciliatrices pour des solutions efficaces. On parlera aux gens qu’il va « falloir user de l’intelligence »et de prémunir « la force du Liban » sans préciser toutes les convenances possibles pour défendre autant l’autorité écrite de la constitution que les cris légitimes des citoyens. Prière de bien vouloir montrer aux libanais que pour convaincre, vous proposez des moyens adaptés malgré toutes les catastrophiques incohérences. Beaucoup souhaitent écouter vos propositions quand elles sont échangées courageusement entre des « partenaires » de la patrie.

Des faces à faces télévisés seraient accompagnés de sondages à l’appui pour transmettre ceux qui sont pour, contre ou qui préfèrent une sage incertitude. Au lieu des apartés sélectionnés à vos guises, veuillez oeuvrer pour ce changement si fortement clamé en échangeant considérablement avec l’autre sans plus nous rappeler ce que nous partageons; les regrets, les désolations et tant d’impuissances!

Nous devons certes nous prémunir de tant d’extrémismes et des terrorismes mouvants mais aussi d’une culture sournoise de la violence politique. Celle qui nie tous les jours l’urgence de répondre aux colères et aux répulsions des citoyens, rabaisse les raisonnements structurés à la banalité, insulte l’intelligence des différences substantielles, humilie la conviction des non corrompus, ignore la prévalence de la cohérence pour la convenance patriotique,  isole les avis contraires comme des menaces aberrantes, harcèle tout processus élaboré qui refuse l’immédiat bâclé, menace et intimide toute personne non cloîtrée, libre, décente et ouverte à n’exercer que la citoyenneté !

Joe Acoury