Nouveau succès pour l’Association Animal Lebanon, qui s’était déjà illustrée dans l’adoption d’une loi pour la protection des animaux. Cette fois-ci, l’organisation a libéré un renard offert à la vente dans le marché au puce du dimanche à Beyrouth, après 2 semaines de captivité.

Toujours selon l’association, et en accord avec les lois de protection des espèces sauvages locales, stipulant l’interdiction absolue de leur capture et de leur vente, l’animal en question a été confisqué par le Ministère de la Culture ce dimanche, avant d’être libéré dans la bioréserve du Chouf après la vérification de son état de santé.

Animal Lebanon s’était également fait connaitre en secourant des animaux sauvages, dont des lions et des tigres, présents dans des zoos privés et illégalement rentrés au Liban, et des cirques ne respectant pas les normes internationales établies. Ces derniers avaient été ensuite transférés en France ou ils étaient attendus dans un sanctuaire spécialisé.

On peut ainsi découvrir la joie de l’animal rendu à la nature sur la vidéo postée sur la page Facebook d’Animal Lebanon. En fin de compte, tout est bien qui fini bien pour lui.

La page Facebook de l’Association Animal Lebanon et son site web.

 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.