La violence gratuite et dégradante, l’arbitraire des agissements et des arrestations, l’injustice couplée à l’oppression, ne peuvent pas rester sans réponse.

Car le sentiment de ne plus avoir rien à perdre, suscite la colère de l’opprimé, renforce son besoin d’agir pour que justice soit faite, diminue la peur de tout perdre, vu qu’il a déjà tout perdu, qu’il n’a plus que sa dignité et son honneur à défendre.

Tout cela confère une énergie redoutable et une force insoupçonnable au peuple qui se lève. 

Au point, qu’il s’étonne lui-même de constater que plus il est brimé, bafoué, battu, et plus il est rebelle, inventif et combattif.

Aujourd’hui, une conscience collective, d’une énergie incroyable et inextinguible, a été réveillée.

Un colosse aux pieds d’argile se lève.

Ce colosse s’appelle nation, histoire d’un peuple en gestation, un être invincible qui tire toutes ses forces de ses faiblesses, toute sa science de son expérience, toute sa foi et sa force via un regard direct au ciel, sans aucun intermédiaire. 

C’est dans se ciel qu’il dressera les couleurs d’un Liban renouvelé, lavé de toutes les souillures.

Aujourd’hui des milliers et des milliers de personnes, n’en peuvent plus.

Ils veulent renverser la table, transformer le pays, reprendre leur destin en main.

Aujourd’hui, plusieurs milliers redescendrons dans les rues, pour vivre.

Oui, pour vivre. Même s’ils savent qu’ils prennent désormais le risque d’être blessés, mutilés, voire pire…

Les affreux du pouvoir ne réalisent toujours pas ce qu’ils ont déclenché, mais jour après jour, ils se rendront compte que cela ne peut plus s’arrêter…

Le Liban radieux n’est plus qu’a quelques encablures, à quelques pas.

Le pas décidé de notre jeunesse, de nos manifestants, de nos citoyens nouveaux-nés.

Ils avancent, malgré les menaces qui planent sur leur chemin et les sacrifices qui les attendent. 

Désormais, plus rien ne peut les arrêter…

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

3 Commentaires

  1. Oui tout à fait nous partageons tous,même de loin, les angoisses et les souffrances que notre peuple exprime.La peur qui nous anime est l’effusion du sang que pourrait générer cette situation le jour où les vautours vont sentir le chaud.Il vont chercher à défendre leur butin et par conséquent ils vont lâcher leurs voyous élevés au mal .Cela pourrait, à Dieu ne plaise ,amener à la guerre civile……

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.