Le Christ face aux terrorismes

« …..La Résurrection est donc le paraphe de Dieu dans une humanité de mort devenant, grâce à Lui, une humanité de vie. Alors « sans exagération, on peut dire que l’objectivité et le critère le plus essentiel de l’orthodoxie chrétienne peuvent se ramener à ce point unique maintenir le Christ à la mesure et en tête de la Création. Quelque immense que se découvre le monde, la figure de Jésus ressuscité doit couvrir le monde. Telle est, depuis saint Jean et saint Paul, la règle fondamentale de la théologie. » (1)

La géostratégie des installations  énergétiques est un des buts recherché par certaines puissances sous couvert de vouloir défendre la justice, la paix et la démocratisation. Des personnes représentant le respect du droit de l’homme et sa liberté servent un terrorisme terrible qui se répand indistinctement. Il accapare toute resource profitable, déstabilise des identités complexes, contextuelles et originelles multiples. Sa violence fait prévaloir la peur ou la soumission aux acteurs favorables à la division. Elle fait prévaloir la suprématie de la force et la paix imposée.

« A damning 2008 Pentagon-funded Rand report proposed a precise blueprint for what was about to happen. That report observes that control of the Persian Gulf oil and gas deposits will remain, for the U.S., “a strategic priority” that “will interact strongly with that of prosecuting the long war.” Rand recommended using “covert action, information operations, unconventional warfare” to enforce a “divide and rule” strategy. “The United States and its local allies could use the nationalist jihadists to launch a proxy campaign” and “U.S. leaders could also choose to capitalize on the sustained Shia-Sunni conflict trajectory by taking the side of the conservative Sunni regimes against Shiite empowerment movements in the Muslim world … possibly supporting authoritative Sunni governments against a continuingly hostile Iran.” (2).

D’autre part, pour les chrétiens, la trahison de Judas, la condamnation de Jésus-Christ par Ponce Pilate, le chemin de sa croix, sa crucifixion, sa mort et sa résurrection, consacrent la suprématie de La Vie sur la mort. Elle se compose aujourd’hui des démocraties vieillissantes où prônent autant le faux, le semblant être, la corruption, les affaires d’État avec des promoteurs du radicalisme que l’indifférence du prochain et les élans stériles. Les douleurs et les sacrifices des Chrétiens d’Orient indiquent les stigmates d’un terrorisme multiforme, recruté, façonné, financé et manipulé selon les règles de la soumission à des pouvoirs obscurs et maléfiques.

Cependant, au delà des terribles violences, des persécutions et des migrations forcées, le calvaire comporte le message central du Christ. « Dans ta sainte Croix, nous voyons Dieu qui aime jusqu’au bout, a prié le pape François, et nous voyons la haine qui fait la loi et assèche les cœurs et les esprits de ceux qui préfèrent les ténèbres à la lumière. » (3)

Les croyants sont toujours persécutés dans la chair et persévèrent grâce à l’Amour de Dieu.
La foi ouverte et conciliatrice au quotidien est une cuirasse lumineuse malgré les plaies ouvertes et les traumatismes intimes. «Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus-Christ ! »  (4)

The following two tabs change content below.
Psychothérapeute Spécialisé en gestalt thérapie, Consultant et Formateur.