Moins d'une minute de lecture

La livre libanaise continue à perdre de la valeur face au dollar au marché noir, avec un taux de parité à l’achat de 8 650 LL/USD et à la vente de 8 750 LL/USD s’approchant donc du seuil des 9 000 LL/USD sur fond d’impasse sur le plan politique et économique alors que la crise financière que traverse le pays des cèdres continue à s’aggraver avec des manifestations qui se multiplient pour dénoncer la détérioration des conditions sociales et économiques locales.

À Jal el Dib, pour la 2ème fois consécutive hier soir ou encore ce matin à Saïda et devant le ministère de l’énergie à Beyrouth, des manifestants se sont ainsi rassemblés pour dénoncer la dégradation actuelle de la situation.

Devant le ministère de l’énergie, les protestataires ont mis en garde contre l’arrêt programmé du programme de subvention des carburants.

Pour rappel, la Banque du Liban avait annoncé la fin prochaine du programme de subvention des produits de première nécessité, médicaments, farine ou encore carburant suite à l’épuisement de ses réserves monétaires d’ici 1 mois à 1 mois et demi. Le gouverneur de la Banque du Liban avait toutefois estimé que le pire de la crise économique était passé, provoquant l’étonnement des observateurs économiques par rapport à la dégradation attendue de la situation.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.