Quelques nouvelles de Léa Salamé dont la prestation face au Président de la République François Hollande dans le cadre de l’émission Dialogues Citoyens a été largement commentée en France.

Une polémique avait vu le jour suite au choix de la chroniqueuse Franco-Libanaise au détriment de la responsable du service politique de France2, Nathalie Saint-Criqc, un choix assumé par Michel Field, « parce que Léa est virevoltante et sexy », a indiqué le quotidien « Le Canard Enchainé ». Ce choix s’est révélé être judicieux puisque Léa Salamé n’a, en fin de compte, laissé aucun téléspectateur indifférent mais dans un autre registre comme les différents messages postés sur les réseaux sociaux le prouvent.

Le passage le plus marquant de l’émission concernait la crise des migrants qui secoue actuellement l’Europe et plus spécifiquement la question la question des relations franco-allemandes. Léa Salamé interpellait le président sur des déclarations critiques du Premier Ministre Manuel Valls envers la politique d’accueil des migrants par l’Allemagne.

« Vous imaginez qu’un ministre allemand vienne en France critiquer votre politique? » a d’abord lancé Léa Salamé. Face à elle, François Hollande a rétorqué: « Sur les migrants, avec madame Merkel, nous avons une position identique ». « C’est une plaisanterie? », s’est étranglé Léa Salamé.

Certains la trouvent insolente face au chef de l’état.

D’autres estiment, à juste titre, qu’il faille justement adopter une telle attitude plus professionnelle. Un journaliste se doit de déranger. 

Fille de l’ancien ministre de la culture Ghassan Salamé, actuellement candidat à la Présidence de l’UNESCO, Léa Salamé est née en 1979 à Beyrouth. Elle revendique ouvertement ses origines libanaises et arméniennes de par sa mère et a été naturalisée française dès l’âge de 10 ans. Stagiaire auprès de La Chaine Parlementaire, Léa Salamé est rapidement passée sur France24 tout juste crée en 2006, puis Itélé de 2010 à 2012, avant d’imposer ses marques sur le paysage audiovisuel français.