Un système politique familier avec la distanciation des normes devra faire prévaloir désormais « la transparence » des actes afin de convenir aux délais des aides internationales.

Le libanais est embourbé dans une grande crise. Son absence et ses interactions ponctuelles ou éphémères dans tant de secteurs et de lieux constituent sa part de négligence vis à vis de ses élus et de son présent. En attendant les étapes et les résultats de la chasse aux boucs émissaires le citoyen va devoir lui aussi réviser le va de soi de ses dépendances. Des postes jadis intouchables pourraient être questionnés pour la vérification des avoirs et des comptes et ce, après avoir été  prémunis par des influences données.

Des rapports légitimes, vrais et constructifs ont longtemps durant été évités afin de garder des liens opportuns aux agendas des redevances tacites ou des conflits à venir. Cependant, pour que le chantier du rétablissement de la nation si souvent énoncé fonctionne il ne peut se confiner à nos beaux folklores et à la préservation de nos atouts historiques pour transmettre de si riches diversités. Le message de nos coexistences au monde souffre d’une grande absence humaine.

Celle d’une égale conscience et de la considération citoyenne en toute personne, en chaque rapport et en chaque parcours. À quand donc l’apprentissage du dialogue difficile sans les mensonges de rigueur afin de pouvoir dire les raisons de nos méfiances, les éléments de nos  intolérances et les  moyens d’y remédier par des comportements consensuels non impulsifs ou provisoires mais cohérents et évolutifs?

Le vivre ensemble, au delà des conflits tacites et des faux semblants requiert qu’une personne reconnaisse d’abord ses points de confiances et de méfiances avec une autre. L’initiation au changement commence toujours par une dimension intra-personnelle.La ligne droite vers la solution de tant des maux du libanais serait-elle initiée par la révision de ses pré acquis ? A lui de se prouver alors s’il pourrait assumer sa part de cohérence face à chacune de ses influences !

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .